Comment pouvons-nous vous aider aujourd'hui ?

2020-05-14T00:00:00

Smurfit Kappa réduit ses émissions de CO2 de près d'un tiers

Smurfit Kappa fait des progrès significatifs dans la réduction de ses émissions relatives de CO2, comme en témoigne son 13e Rapport annuel de développement durable (RDD), publié aujourd'hui.

Entre 2005 et 2019, le principal producteur d'emballages à base de papier, Smurfit Kappa, a fait état d'une réduction de 32,9 % de l'intensité des émissions de CO2 fossile. Bien que ce chiffre soit remarquable, l'objectif actuel de l'entreprise est encore plus ambitieux puisqu'elle cherche à réduire ses émissions relatives de CO2 de 40 % d'ici 2030, par rapport à 2005, son année de référence. 

Smurfit Kappa discutera également de son objectif actuel de réduction du CO2 avec l'initiative  Science Based Target (SBT) pour confirmer qu'il est conforme à l'accord de Paris et aux recommandations des derniers résultats scientifiques sur le changement climatique. 

En plus de demander la validation du SBT, Smurfit Kappa cherche également à utiliser les informations divulguées sur le CO2 depuis plus de dix ans, en soutenant le groupe de travail TFCD (Taskforce for Climate-related Financial Disclosures) l’organisme mondial qui élabore des rapports sur les risques financiers liés au climat utilisés, pour fournir des informations aux investisseurs, aux prêteurs et aux assureurs.

Le nouveau RDD, qui s'articule autour des trois axes stratégiques que sont les personnes, la planète et les activités à fort impact, fournit des informations détaillées sur les facteurs qui contribuent à la réduction des émissions. Parmi eux, on peut citer l’accent mis par Smurfit Kappa sur l’efficacité énergétique et l’utilisation de sources d’énergie renouvelables telles que la biomasse. 

Le RDD fait état de nombreuses autres avancées. Des progrès considérables ont été réalisés dans le domaine de la sécurité, avec une réduction de 17 % du taux de fréquence des accidents déclarés. Par ailleurs, 92,1 % des solutions d'emballage vendues par Smurfit Kappa ont été certifiées Chaîne de contrôle, ce qui garantit aux clients l'origine durable des matières premières utilisées. En réduisant de 35 % la demande chimique en oxygène relative, la qualité des eaux rejetées s'est encore améliorée. 

Parmi les autres faits marquants de 2019, citons la création d'un Comité pour le développement durable nommé par le conseil d'administration ainsi qu’un investissement de 3,5 millions d'euros dans des initiatives sociales, notamment en matière d'éducation et de santé des enfants.

Tony Smurfit, PDG du Groupe, a déclaré : « Nous avons été considérés comme une "entreprise essentielle" pendant la pandémie de Covid-19 et, en cette période difficile, notre objectif premier et immédiat vise à protéger nos employés et à répondre aux besoins de nos clients. Je suis extrêmement fier de voir nos 46 000 employés contribuer au maintien des supply chains vitales pendant la pandémie de Covid-19.

« Le développement durable reste un objectif clé pour nous. Le rapport d'aujourd'hui donne à voir à quel point cet objectif sous-tend chacun des aspects de nos activités et met en avant les progrès que nous réalisons au regard des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. »

Stevent Stoffer, vice-président du développement du Groupe Smurfit Kappa, a ajouté : « En ces temps incertains, nous continuerons à nous concentrer sur notre offre de produits durables pour nos clients, mais aussi sur les domaines dans lesquels nous pouvons réellement faire une différence dans les communautés où nous opérons.

Pour Smurfit Kappa, le développement durable ne se limite pas à atténuer le changement climatique et à réduire l'impact environnemental de nos activités ; le Rapport de développement durable montre également comment nous mettons à profit notre portée, notre expérience et notre expertise pour proposer des solutions à un large éventail de défis mondiaux, notamment l'inclusion, la diversité, la sécurité et les droits de l'homme. »

* L'initiative SBT est née d'une collaboration entre le Pacte mondial des Nations unies, le WWF, le CPD et le World Resources Institute (WRI).

Voir le rapport en ligne

Télécharger le rapport au format PDF