Étude de cas - Déchets

Comment pouvons-nous vous aider aujourd'hui ?

Étude de cas - Déchets

60 % de boues en moins envoyées à la décharge de Monterrey, Mexique.  

Dans une importante région industrielle du nord-est du Mexique, au pied de la Sierra Madre Oriental, Smurfit Kappa exploite une papeterie près de la ville de Monterrey. Monterrey est considérée comme l'une des villes les plus développées du pays. Le développement industriel rapide nécessite un intérêt prononcé sur les questions environnementales et Smurfit Kappa est toujours à la recherche de moyens d'améliorer et de contribuer positivement à l'environnement qui entoure les opérations. 

Ricardo García, directeur général de l'usine, explique comment l'usine a récemment amélioré ses flux de gaspillage : « Tout a commencé avec la situation environnementale actuelle, qui nous a incité à réduire davantage les déchets enfouis. Nous en avons fait une priorité absolue et nous nous sommes engagés à chercher une façon plus efficace de traiter nos déchets. Dans notre cas, les déchets sont principalement constitués de boues, c'est pourquoi nous avons étudié de nouvelles façons d'améliorer notre section de formage et de mettre en place un système de drainage et de rétention ».

« Nous avons découvert que les boues primaires générées dans nos installations de traitement des eaux usées pouvaient également être utilisées dans le processus de production sans compromettre notre efficacité. Nous avons alloué des ressources qui nous ont permis d'utiliser les produits chimiques de manière plus efficace, de mettre en place un système de drainage avec fil de formation, de démarrer la collecte de données pour l'analyse et de consacrer du temps au développement. Nous avons investi trois mois dans la recherche et la planification, et trois autres mois dans la mise en œuvre du nouveau dispositif ». 

Quels ont été les obstacles principaux du projet ? Ricardo : « Nous avons commencé l'optimisation en testant les boues issues de la cuve de flottation. Avec le recul, le plus difficile a été de trouver l'équilibre délicat qui nous a permis d'incorporer ces boues dans notre système sans réduire l'efficacité de notre machine. Pour récupérer toutes les boues de notre usine de traitement des eaux, nous avons dû faire une inversion dans nos canalisations, et nous avons reconfiguré notre équipement. La boue est maintenant directement dirigée vers l'hydrapulpeur. Notre persévérance a porté ses fruits et nous avons réussi à réduire de 60 % les déchets boueux envoyés à l'enfouissement.