Comme beaucoup d'autres sites Web, nous utilisons et stockons des cookies sur votre ordinateur. Ces cookies sont utilisés pour améliorer notre site Web et vous fournir des services plus personnalisés, à la fois sur le site et ailleurs. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique sur les cookies.

Al parecer usted está utilizando un navegador desactualizado.  Para mejorar su experiencia de visualización, por favor descargue un navegador actualizado  (IE8+, Firefox, Google Chrome o Apple Safari).

Réduction-énergétique-dans-nos-papèteries-en-Autriche-et-au-Pays-Bas

La reconnaissance de 20 ans d'une gestion énergétique efficace qui a conduit à réduire significativement la consommation énergétique à production égale.

Papèterie Nettingsdorfer (Autriche)

Au cours des 20 dernières années, Nettingsdorfer a réalisé des progrès mondialement reconnus dans le domaine de la gestion énergétique. Cette papèterie a, en outre, identifié des économies d'énergie potentielles considérables grâce à une analyse minutieuse de son processus de production.

Ces améliorations et optimisations continues ont eu les résultats suivants :

  • Réduction de 50% des émissions de CO2 résultant de combustion fossile à production équivalente

Bien que la production de papier ait augmenté de 69% depuis 1990, la papèterie a été en mesure d’atteindre les résultats suivants :

  • Réduction de 32% des émissions de CO2 dégagées par les combustibles fossiles
  • Réduction de 34% de la consommation de combustible par tonne de papier produite

Ces améliorations vont bien au-delà des objectifs de réduction des émissions fixés par l'Europe et/ou le Protocole de Kyoto.

Papèterie Roermond (Pays-Bas)

En 1989, le gouvernement néerlandais et la Dutch Paper Association (association néerlandaise du papier) ont signé un contrat visant à parvenir à une réduction de 20% de l'énergie totale consommée par tonne de papier produite en 1998. Cet accord portait sur la consommation d'énergie primaire (consommation de combustible) et d'électricité. Notre papèterie Roermond a pris part à cette initiative.

Le second accord signé par les partenaires concernait l'énergie primaire et avait pour objectif que toutes les papèteries néerlandaises atteignent en 2012 le niveau de des usines considérées comme ayant les « meilleures pratiques ».

Depuis 1989, l'usine a considérablement amélioré sa performance énergétique relativement à sa production en réalisant les réductions suivantes :

  • Réduction de 31% de la consommation énergétique par tonne de papier produite
  • Réduction de 32% des émissions de CO2 par tonne de papier produite

Réduction-énergétique-dans-nos-papèteries-en-Autriche-et-au-Pays-Bas